Fiche pratique : Description des végétaux

Description des végétaux : les différentes strates végétales et la composition générale des végétaux

Potager nature, Vaucluse, France

Description par les strates végétales

Il existe plusieurs types de végétaux, classés dans 4 strates : muscinale, herbacée, arbustive et arborescente.

Des sous strates peuvent être rajoutées : sous sol (bulbe, rhizome, racine..), couvre sol, lianes (grimpantes).
Qu’est ce qui les différencie ?


La strate muscinale (de mousse, champignons) n’étant que peu présente dans les jardins, on
la laissera se développer à son aise (lichen, sphaigne, Bryopside, Polytrichales…) et on y fera
même attention ! La mousse est précieuse ! Et contrairement aux idées reçues, elles ne causent
pas de dommage à l’arbre hôte, tout comme les Lichens. Les champignons quant à eux, sont rarement lignivores dans nos jardins, on fera attention tout de même à les reconnaître s’ils sont près ou sur un vieil arbre.

Champignon, Lac de Côme, Italie

La strate herbacée : elle comprend ce que nous appelons généralement les herbes ! Gazon,
Chiendent, Graminées … Mais plus globalement les végétaux non ligneux (dépourvus de lignine,
qui ne font pas de bois). Les Bambous, Bananiers, Orchidées, Tulipes et Palmiers font, aussi
étonnant que cela puisse paraître, biologiquement partie de cette strate. Elle est composée des
plantes que l’on appelle monocotylédone, à la germination, il n’y a qu’une seule feuille, et les
nervures des feuilles sont toujours parallèles.

Bulbes d’automne, Hérault, France


La strate arbustive : on retrouve ici tout végétal ne poussant que peu en hauteur (-de 4/5m),
et faisant du bois. On retrouve dans cette strate aussi bien la Lavande que le Laurier rose ! Cette
strate est compsée des plantes vivaces (Gauras, Sauges, Thym, Romarin, des végétaux de haie, Laurier sauce, Lilas, des alternatives au gazon…), des annuelles (Mouron, Cosmos, Belle de jour ….) ainsi que des bisannuelles.

La Rochelle, Charente Maritime, France


La strate arborée : elle comprend tout ce qui ressemble à un arbre ! Un tronc imposant, des
larges et longues branches, et un houppier important. Les arbres peuvent aller de quelques
mètres (par exemple pour le Pinus mugo mughus qui selon les cultivars et conditions peut faire
de 0,40 à 10m!) à des centaines de mètres de haut ! On pense notamment au Séquoias géants. Les
conifères rentrent également dans cette catégorie. Elle est composée des plantes que l’on appelle
dicotylédone, à la germination, il y a deux feuilles (tout comme pour la strate arbustive).

On retrouve dans cette strate les arbres tels que Platanes, Arbre de Judée, Micocoulier, Cerisiers, Oliviers…

Reserve naturelle du Lunaret, Hérault, France


Pourquoi est il important de savoir ceci ?


Car pour qu’un jardin soit équilibré, et qu’il fonctionne bien (biologiquement mais aussi visuellement), il doit avoir toutes ces strates. C’est l’harmonie de ces différentes strates qui fera un jardin d’esthétique naturelle, avec une faune qui pourra venir y vivre en toute quiétude (oiseaux, hérissons…), et entretiendra avec vous votre jardin.

Parc : Le Puy du Fou, Vendée, France

Description par la composition

La plante (de strate arbustive ou arborescente) est elle même composée :
De racines : invisibles la plupart du temps, elles permettent l’absorption des nutriments et de l’eau dans le sol (avec l’aide des mycorhizes). Elles sont également là pour stabiliser la plante. Lorsque l’on achète un végétal en pot ou en motte, c’est ce système racinaire, avec le terreau/ la terre que l’on appelle « motte ».


Un collet : la partie de séparation entre racines et tronc/branches.

Photo montrant le collet d’un Hibiscus bouturé


• Un tronc : partie unique ou multiple, portant les banches. C’est lui qui assure la rigidité de la plante, sa structure. Il se passe à l’intérieur de nombreux échanges grâce à ces canaux de sèves.


Des branches : rattachées au tronc, elles font le lien entre lui et les feuilles, elles assurent la circulation des sèves du tronc aux feuilles et racines, et inversement. En poussant, elles se divisent suivant un schéma architectural précis, et offrent toujours plus de place au développement des feuilles.


Des feuilles : fonctionnant un peu comme un panneau solaire, elles captent la lumière et la transforment en énergie. C’est ce qu’on appelle la photosynthèse, primordiale à la vie des plantes. Les feuilles permettent également des changes gazeux, vitaux, eux aussi.

Les fleurs et fruits sont la pour assurer la pérennité de l’espèce, et servent également pour nourrir bon nombre d’êtres vivants.

Plantes à fleurs


Des bourgeons : véritables réserves de potentiels, il en existent plusieurs types. L’apical, les latéraux, les adventifs … Certains servent à la croissance en hauteur, d’autre en largeur, certains donneront des branches, d’autres des feuilles, d’autres encore, des fleurs. Certains (comme les adventifs) ne sont pas fait pour être développés, et servent de « roue de secours » en cas de casse, ou taille, ce sont eux qui prendront le relai pour refaire de nouveaux rameaux. Il vaut mieux éviter de les forcer à sortir car il sont très énergivores !

La plante (de strate herbacée) elle même est composée des mêmes éléments, jouant les mêmes rôles. Cependant elle n’a pas de tronc, ni branche, et les bourgeons ont quant à eux, des dispositions différentes.

Est ce que ces notions sont un peu plus claires à présent ?

Besoin de conseil ? Envie de parler de votre jardin avec une professionnelle ? Contactez HQE Paysage !

Tags: Pas de tags

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *